Sauver ses rosiers grâce à l’agriculture biologique


Les roses sont des fleurs magnifiques pleines de significations, que l’on peut offrir seules ou en bouquet à de nombreuses occasions : anniversaires, mariages, dîner en couple, etc. Les rosiers ont donc très souvent leur place dans les jardins français, mais beaucoup connaissent des difficultés  à les faire pousser. Si les jardiniers savent utiliser du désherbant, le traitement des rosiers reste souvent un mystère… Heureusement, Uniquement Bio est là pour vous aider à sauver vos massifs !

Quels risques pour les rosiers ?

fleur-rose

Les roses sont des fleurs fragiles. Des maladies diverses et variés, dont les origines sont également diverses et variées, peuvent attaquer vos rosiers.

Vos massifs de roses peuvent ainsi être touchés par un mauvais temps qui les affaiblira, mais aussi par des carences « alimentaires », des parasites, des champignons, etc. Les maladies du rosier se développent plutôt par temps doux ou chaud et humide, ce qui arrive assez régulièrement durant le printemps et l’été.

Voici les principales maladies des rosiers et comment les identifier :

  • Avortement des fleurs (fleur qui tombe sans éclore)
  • Jaunissement des rosiers (décoloration des feuilles)
  • Mildiou du rosier (taches brunes)
  • Oïdium (tiges et feuilles blanchâtres)
  • Rouille (petites pustules orangées)
  • Marsonia (taches noires)

Heureusement, il est possible de sauver ses rosiers grâce à des astuces simples.

Comment protéger ses rosiers ?

rosiers

Pour contrer les diverses maladies des rosiers de façon naturelle, il est important d’agir vite et avant l’infestation du massif par un parasite ou un virus.

Ainsi, pour éviter que votre rosier faiblisse, pensez à éliminer les fleurs fanées et le bois mort dès leur apparition. Cela a des vertus esthétiques mais aussi et surtout préventives, puisque veiller à ce que la rose soit nue permet de réduire les risques de maladies.

De plus, éliminez toujours les parties mortes, abîmées, tachées ou crevassées de vos rosiers pour les garder en bonne santé. Encore une fois, la coupe doit mettre à nu les tissus sains du rosier pour éliminer les mauvaises bactéries et réduire, comme expliqué ci-dessus, les risques pour vos fleurs.

Toujours en traitement préventif, pensez à utiliser certains produits compatibles avec la culture biologique comme la bouillie bordelaise, qui se montre très efficace pour empêcher les maladies d’atteindre vos rosiers.

Si les roses de vos massifs n’éclosent pas et tombent, cela est dû au mauvais temps qui a mouillé puis rapidement séché les sépales qui protègent le bouton de rose. Ces dernières durcissent et empêchent ainsi la fleur d’éclore. Pour protéger vos rosiers, pensez à ne jamais les boutons lors de l’arrosage.

Enfin, contre le jaunissement des feuilles d’un rosier, donnez à vos massifs un engrais spécialement conçu pour les roses qui est plus riche en oligo-éléments que les autres solutions. Pourquoi ? Car le jaunissement de vos plantes, surtout si elles sont anciennes, est dû à des carences en magnésium, en potassium, en zinc ou encore en phosphore.

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *